La location partagée, pourquoi pas ?

9 févr. 2023

Formule hybride entre la location simple et la location avec option d’achat (LOA), la location partagée est proposée depuis cinq ans par Camping-Quart, un concept créé par le réseau de concessionnaires SLC.

Une formule qui permet de se libérer de tous les tracas liés à l’entretien et à l’assurance d’un van, fourgon ou camping-car. Tout en profitant pleinement du véhicule de loisirs sept semaines par an !

Une formule pour des profils particuliers

«Nos clients ont plusieurs profils. Soit ils n’ont pas les moyens d’acheter un camping-car récent, soit ils ne le souhaitent pas. Dernier cas de figure avec ceux qui veulent louer avant d’acheter, précise Jérôme Grimault, responsable de Camping-Quart, un concept créé en 2018 par le groupe Sud Loire Caravanes  (aujourd’hui Libertium-SLC). Notre métier, c’est la location partagée. »

Un camping-car à disposition 7 semaines par an

Et ça fonctionne bien !  235 contrats ont déjà été signés, une quarantaine renouvelés et 33 ont débouché sur des achats de camping-cars. La formule a aussi l’avantage d’être claire. Pour 289 € TTC par mois pendant deux ans, on dispose d’un véhicule de loisirs pendant sept semaines par an. Evidemment, il faut apprendre à partager « son » van, fourgon, profilée ou intégral avec d’autres tout au long de l’années.

Un planning pour les actifs et un pour les retraités

Camping-Quart propose un planning pour les actifs avec notamment 15 jours l’été, 15 jours pendant d’autres vacances scolaires, et 3 semaines le restant de l’année. Les retraités peuvent enchaîner 3 ou 4 semaines d’affilée mais sur des mois particuliers (mars, avril, septembre et octobre par exemple).

Des véhicules récents et entièrement équipés

Jérôme Grimault avance d’autres arguments de nature à séduire. « Tous nos véhicules ont moins de deux ans et sont parfaitement équipés avec store, porte-vélo et panneaux solaires notamment. Le tarif comprend l’entretien des véhicules, l’assurance et l’assistance. « Les clients ont juste à profité de leurs semaines de location. »

Une possibilité de sous-louer

Et les concepteurs de la formule ont pensé à tout. « Les personnes actives n’ont pas sept semaines de vacances. Pour les semaines non utilisées, la liberté des client est totale: ils peuvent prêter ou sous-louer le véhicule. Nous pouvons également nous occuper de la location et reverser de 150 € à 300 € par semaine au « vrai » locataire. » Pour le moment, Camping Quart ne fonctionne qu’avec une douzaine de concessions Libertium SLC (*). Avec le rachat de SLC par le groupe Trigano, la formule pourrait s’étendre à toute la France.


(*)https://www.camping-quart.f