L’Anjou (49) très attentive au bon accueil des camping-cars

13 mars 2023

Anjou Tourisme, l’Agence Départementale du Tourisme de l’Anjou a organisé le 28 février dernier, à Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire (Maine-et-Loire), un séminaire sur la thématique du tourisme, du camping-car et de son accueil sur le territoire. Toutes les aires de stationnement et de services du département ont d’ailleurs été très sérieusement « auditées ».


Petit rappel utile

Avant d’entrer dans le vif du sujet, les organisateurs ont rappelé le poids du véhicule de loisirs: 600 000 véhicules immatriculés en France, 960 millions d’euros de retombées annuelles pour les territoires. En moyenne 41 nuîtées par an et par camping-car et 39 € de dépenses quotidiennes par personne.

Un marché en pleine santé

Plus de 100 000 camping-cars neufs (+30 000) et d’occasion (+70 000), immatriculés en 2021. Côté ventes de véhicules neufs, on assiste à une forte poussée des fourgons et vans, représentant 52% de ventes en 2021. Rappelons toutefois qu’aujourd’hui 77% des utilisateurs roulent en profilés ou intégraux, et 23 % en fourgons et vans.

Profil des camping-cariste en Anjou

Ce sont majoritairement des retraités: ils réalisent 58 % des séjours. Sur le podium, on trouve également des employés, des cadres (+ professions libérales). En Anjou, les camping-caristes voyagent en couple à 77 % et restent en moyenne 6,3 jours. C’est une durée plus importante que pour les autres types d’hébergements marchands. Près de la moitié des camping-caristes a tendance à rester peu de jours sur la même aire.

Origines et principales activités

Les camping-caristes séjournant en Anjou (49) viennent des Pays de la Loire à 27%,  de la Bretagne (15%), de la Nouvelle Aquitaine (12%) et de la Normandie (11 %). Les principales activités en Anjou tournent autour des visites de monuments (châteaux, abbayes et églises), des balades et randonnées à pied, des visites des parcs, jardins, des sites troglodytes, des balades et randonnées à vélo. Ils sont en itinérance à 58% dans le département.

Le résultat de l’audit des aires du département

La majorité des aires sont communales, gratuites, gérées en régie et disposent de services et d’une possibilité de stationnement. Pour les tarifs, les prix s’échelonnent entre 2 € et 4€. Seulement 8 aires sont en gestion privée (Camping-Car Park). 12 places: c’est le nombre d’emplacements moyens des aires.

Pourquoi un audit des aires ?

1-Pour mettre à jour la base de données de l’offre,

2-Pour faire un état de lieux des aménagements, équipements et services afin de faire des recommandations,

3-Pour accompagner les collectivités et territoires,

4-Pour apporter une information qualifiée auprès de la clientèle.